Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
journal-du-crabe.overblog.com
on m'a détecté une tumeur, j'ai besoin d'en parler pour conjurer mes peurs et peut être bénéficier de soutiens.

demain est un autre jour...

marianne

il y aura 3ans et quelques jours, j'apprenais que j'avais un cancer rare du nom étrange de GIST acronyme de Gastro Intestinal Stromal Tumor...en english et en français tumeur Stromale gastro intestinale. Qui appartient à la famille des Sarcomes: La nombreuse et non sympathique famille des cancers des tissus mous.

Il m'aura fallu 1 an de traitement par chimio orale nommée GLIVEC, pour nécroser cette tumeur, puis passer sur le billards il y a exactement 2 ans (le 3 décembre 2013) pour retirer ce machin, et 2 ans de chimio encore pour prévenir tout risques de récidives.

Nous y voilà...

Demain je prendrais à midi mon dernier comprimé de Glivec...

je m'en réjouie, je suis enfin arrivée!

Quand il y a 3 ans on m'annonçait 3 ans de traitement je me sentais découragée, ça me parraissait tellement long... et nous y sommes! enfin!

Bien sûr je pense à toutes mes compagnes et compagnons d'infortune de la famille des GIST qui n'ont pas cette chance, qui ont eu des complications diverses et variées, dont le combat continue...courage à vous! à ceux qui ont perdu le combat aussi.... je pense à eux avec émotion et compassion.

Je sais que mon sursis peut s'effondrer s'il y a récidive un jour. La taille de ma tumeur me fait rentrer dans la catégorie des récidivistes possibles, j'en suis consciente. Si cela devait arriver, le glivec m'accompagnerait alors pour le restant de mes jours...

Alors je profite de chaque jour avec gratitude, pour sentir la vie vibrer dans mon corps, autour de moi. Sentir le vent caresser mes joues, le soleil réchauffer mon dos, l'amour me donner des ailes, et prendre chaque jour comme un cadeau.

je remercie mon corps pour sa vaillance devant ce combat. Je remercie mon mari chéri pour son soutien si plein d'amour, je remercie mes enfants, je remercie mon père, mes cousines, mes tantes, je remercie mes amies toujours là avec un petit mots un encouragement, une présence amicale précieuse.

Je remercie la sophrologie pour tout ce qu'elle a pu m'apporter d'écoute de mon rythme, de ma respiration, de la stimulation jusque dans mes cellules pour me battre.

Je remercie les belles rencontres, les beaux jours comme les moins bons, le nouveau départ dans le sud et l'art de vivre qu'il me donne. je remercie la méditerranée qui me donne chaque fois un spectacle différent et enivrant...

Je remercie mes oncologues Docteur MIR à Villejuif et Professeur DUFFAUD à la Timone qui ont accompagné mes questions, mon cheminement. je remercie les excellentes infirmières de L'institut Gustave Roussy en particulier Fabienne, et les aides soignantes, qui ont été d'une gentillesse rare et très professionnelles néanmoins.

Je remercie la vie, qui m'a donner à comprendre que ce fil si précieux peut se rompre et qu'il faut profiter chaque jour de tout ce qui nous est offert.

Je remercie Nadia ma maman et Madeleine ma grand-mère qui bien que partie ont été mes modèles de résistance, et pour qui j'ai voulu me battre encore plus!

Voilà... ce blog m'a aidé, beaucoup au début, à voir les chose avec humour plutot que de broyer du noir, je vais sans doute continuer à poser des mots sur mes espoirs, sur mon évolution, j'espère que la vie sera clémente pour chacun de vous. En tout cas je forme le voeu que cela soit.

belle vie à vous!

hasta luego!

aquarelle du jardin de Sambuc.

aquarelle du jardin de Sambuc.

28 septembre 2015

marianne

je ne m'en étais pas rendu compte, mais c'est un mail de OVERBLOG qui me l'a rappellé ce matin, cela fait 3 ans tout juste que je tiens ce blog! avec plus ou moins de régularité, mais voilà, cette histoire de de Dame stromale squateuse qui commença avec une nom d'extra terrestre Desmoïde, va bientôt toucher à sa fin, enfin pour la phase 1 en tout cas.

cette phase 1 c'est le traitement d'un an l'ablation et le traitement préventif sur 2 ans de plus.

la phase 2 commencera dans 2 mois, avec la fin du traitement par Glivec, et une surveillance tous les 6 mois avec scanner... je ne sais pas combien de temps durera cette phase là... elle est sensée prévenir toute rechute. et si rechute il y a... ce que je ne veux pas envisager, on entrerait alors dans une phase 3 de reprise de glivec..à vie...

je me range sur une voie positive, optimiste, de rémission définitive! je mets toute mon énergie à l'envisager, à la visualiser, à m'y vivre comme libérée, définitivement.

voilà, je souffle les bougies de 3 ans de confidences, de doutes, de misères et de victoires, je souffle sur 3 ans de bataille, de mots et d'humour sur un mal qui ne fut pas mon ami.

un peu plus de 3 ans en fait, puisque le début commença plus tot que l'idée de ce blog... et je n'ai pas envie de me souvenir de ce début là... je reste une indécrotable optimiste qui ne souhaite garder que les bons souvenirs, ceux de votre soutien précieux durant ces 3 ans, mes amies Aline, Malène, Maryse, Marie Chistine, en particulier, de ma Tante Mireille aussi. vous fûtes de belles présences ici.

il y a également d'autres présences plus discrètes qui s'invitèrent sur FB pour me dire qu'ils étaient là avec chaleur. merci aussi.

et puis il y eu, et il y a encore, le cocon familial, avec mon homme, qui soutint mes pleurs de ses bras, mes découragements de ses paroles bienveillantes, mes doutes de son indéflectible amour, il y eu mes enfants qui par leur présence me donnèrent l'envie de ne pas baisser les bras et d'être encore là pour ronchonner et râler.. ;)

voilà, 3 ans ... cela me semblait si long à envisager il y a 3 ans! et nous y sommes...

je me sens différente aujourd'hui, différente et riche de cette expérience. car je la prends comme une expérience oui... une aventure dans les tréfonds de moi qui m'a rendue plus attentive à ce que la vie à de précieux. qui m'a appris à être, à offrir, à donner le meilleur de moi, à ne pas gaspiller du temps à des choses futiles, inutiles ou désagréables... à faire le tri, à être heureuse de me réveiller chaque matin en vie, à apprécier chaque petit grain de bonheur que la vie nous apporte. oui, le cancer, quand on le rencontre sur son chemin, quand la force et la chance nous est donnée de le combattre nous donne une vision plus vive de la vie.

il serait tellement plus juste et plus utile de s'en rendre compte avant... alors vivez chaque jour comme si c'était le dernier, prenez la peine de sourire à la vie! et de vous dire: merci la vie!

28 septembre 2015

le 23 septembre 2015

marianne

Il y a des bonnes nouvelles qui méritent d'être savourées avec délectation. voilà, la semaine dernière je suis donc voir le Pr Duffaut à la Timone, avec mes analyses et mon scanner. tout va bien, et s'il n'y avait les effets secondaires du Glivec qui m'enquiquinent la vie, tout serait parfait! et en plus je suis sur la dernière ligne droite pour la fin du Glivec! je suis sensée arrêter le 13 décembre! youpi!!!!

je vais même sans doute arrêter avant pour pas entammer une boite de médoc ... j'ai hâte de retrouver un rythme et une qualité de vie sans chimie!

alors voilà, je suis heureuse d'en avoir presque fini, non pas avec le suivi car celui ci va perdurer sur plusieurs années encore 2x par an avec scanner et analyses.

la surveillance du squatter est indispensable car c'est une sale petit ordure ce gist, un petit sournois qui peut réapparaitre sans crier gare et se réinstaller dans la sphère gastrique ou intestinale! le vilain n'a pas le droit de revenir, il a été expulsé manu militari! en tout cas je vais tout faire pour qu'il reparte dans son pays obscure ! celui là je ne l'accueil plus chez moi! il n'est pas le bienvenue!

voilà! je vous souhaite une belle journée!

prenez le temps d'ouvrir votre coeur au monde qui vous entoure

le 23 septembre 2015

mercredi 2 septembre 2015

marianne

oh la la ça faisait longtemps que je n'étais pas venu raconter mes aventure de crabeuse ici!

bon, j'ai vu ma généraliste avant hier pour lui demander une prolongation de mon arrêt de travail en mi-temps thérapeutique, ben oui, j'ai repris mais je fatigue vite alors c'est bien de pouvoir compter sur ça.

et puis elle m'avait demandé de lui ramener mes analyses que mon oncologue demande à chaque fois afin de contrôler tout ça elle aussi. et c'est la qu'elle m'a dit que mes reins fatiguaient. je n'y connais rien en analyse de sang, alors je lui fait confiance. mais bon, j'aurai bien aimé que mon onco m'en parle aussi... d'ailleurs je la vois d'ici 2 semaines je lui en toucherai un mot...

est ce que c'est mon ami Glivec qui cause cette fatigue? enfin moi je sens rien pour le moment, mais bon les reins c'est pas la joie quand ils ne marchent plus alors je ne sais pas trop si je peux leur faire faire la sieste au milieu de la journée ou non? dodo l'enfant rein do ...

berf, j'en ai un peu marre de la compagnie de Glivec, il est envahissant, et sans que je comprenne rien, parfois, il me provoque des contracture musculaires bien douloureuses... dans le dos, le ventre, les orteils les doigts, des muscles que je n'imaginais même pas avoir... et ce de plus en plus souvent! ce qui m'incite à ne plus nager où je n'ai pas pieds... peur de ces crampes qui me surprennent n'importe quand.

voilà, sinon, ben la vie est belle hein! il fait soleil, la température est douce, le ciel est bleu...

profiter de chaque instant pour respirer calmement c'est ty pas beau ça?

aller passez une belle journée!

mercredi 2 septembre 2015

18 mai 2015

marianne

la vie est belle en ce moment, je me sens pleinement vivante! et c'est tant mieux!

il y a des rencontre qui font du bien, des amies d'un site que j'ai enfin rencontré pour de vrai et qui sont une évidence, il y a le ciel bleu de Provence qui est réconfortant, il y a l'amour de mon homme qui me comble de bonheur... bref, je vis chaque petite parcelle de bonheur avec intensité, comme si c'était la première fois... merci la sophrologie et son apport avec la phénoménologie qui nous enseigne de vivre l'instant présent avec toute sa sensibilité.

j'ai rencontré une amie, avec qui je présentais des atomes communs à l'état virtuel, et la rencontre de chair et d'os fut une évidence. alors merci la vie.

il reste des inconfort dans ma vie, oui c'est vrai, j'aimerai être avec mon homme tout le temps, être certaine que mes enfants sont bien avec eux même, et puis travailler plus: avoir une patientèle solide et fidèle... je me dis que cette attente est une épreuve de vie qui me fait grandir, réfléchir avancer, mûrir mon projet...

mon prochain rdv avec le professeur Duffaud est le 10 juin, jour de mon anniversaire, un signe? je suis confiante.

je suis allée voir une ostéopathe dernièrement pour une douleur entre les omoplates ... et elle m'a manipuler le ventre! incroyable! j'ai senti le liens puissant entre le ventre et les nerfs dorsaux d'une façon tout a fait saisissante! et elle a bien remarqué qu'il y avait un certain "fouilli" la dedans qui pouvait bien être à l'origine de mes douleurs dorsales... du coup, je conseil à tout opéré du ventre, dans un délais raisonnable, d'aller consulter un ostéo car les désagréments post opératoire peuvent être résolus avec quelques manip...

voili voilou!

profitez de la vie, soyez dans l'instant présent, présent à vous même, c'est le secret

18 mai 2015

5 mars 2015

marianne

hier je suis retourner voir la Dame de la Timone, le Professeur Duffaud, spécialiste du GIST. j'avais fait scanner et analyse et tout ce petit dossier disait tout est OK! ainsi que la Dame.

yeah!

et alors en rentrant, alors que j'aurai du sauter de joie, danser en chantant tra la la la lère, et ben j'ai eu un gros coup de blues... j'ai pas compris...

je pleurais sans comprendre, je me sentais vidée d'énergie...

j'ai acheté des madeleines, du chocolat je me suis fais du thé, j'ai regardé la télé, je me suis couchée, et j'ai rêvé...

(mes madeleines à moi c'est pas la bonne odeur de leur cuisson, c'est le réconfort de les manger en laissant fondre un carré de chocolat sur la langue....mmm)

j'ai rêvé d'écrire un petit guide pour s'aider à garder le cap: dans mon rêve mon guide était divisé en 2 colonnes: une colonne pour jeter ce qui nous pèse, ce qui nous fait mal, et une autre colonne pour garder ce qui est bon pour soi, ce qui nous fait du bien.

en me levant ce matin je me suis mise devant mon ordi et j'ai commencé à écrire ce qui me pesait, ce que je voulais jeter... j'ai commencé toutes mes phrases par "je jette..." et au début j'avais l'impression que je n'avais rien à dire finalement.... et puis petit à petit des choses se sont débloquées, j'en ai remplis 5 pages! bon d'accord on est pas encore sur le format d'un livre d'un kilo, et de toute façon je ne sais pas si cela va s'éditer un jour, si ça intéressera quelqu'un, mais moi, ça m'a vidé la tête. La colonne je garde, c'est un peu ce que je fais déjà dans mon carnet "sels de la vie" d'après le livre de Françoise Héritier, ou les 3 kifs par jours de Florence Servan Schreiber.

dans mon idée,le but c'est de se vider du négatif et de s'emplir de positif, que je peux accompagner de respiration, j'inspire le positif, j'expire le négatif loin de moi.

voilà, je vais poursuivre mon cheminement et quand je penserai avoir fini, peut être que je chercherai un éditeur... sait on jamais?

et vous? comment faites-vous pour garder la pèche???

5 mars 2015

jeudi 11 décembre 2014

marianne

et bien voilà, les tribulations d'une crabeuse continue!

j'ai pas eu rdv avec mon oncologue habituel en novembre parce qu'il avait décidé de ne pas être la et de prévenir au dernier moment par courrier alors que j'étais déjà parti de chez moi... du coup je n'ai pas su, et je me suis pointée au rdv... j'étais pas contente, et je l'ai fait savoir.

puis j'ai décidé d'aller voir ailleurs, puisqu'à Marseille il y a une spécialiste du GIST qui d'ailleurs connait bien mon doc de l'IGR... alors j'ai pu l'a rencontré et j'ai vu une grande Dame! souriante, rassurante, agréable, attentionnée... que du bonheur en barre!

bref, je vais continuer avec elle! non seulement je ne prend qu'une demi journée pour m'y rendre et encore... mais en plus l'accueil est particulièrement sympa.

bon et puis l'actualité ces derniers jours c'est que mon coeur se met à courir le marathon même quand je suis tranquillement vautrée sur mon canapé.???... je dois d'ailleurs consulter ma doc traitante d'ici 1/4 d'heure pour lui en parler...

d'après la notice du Glivec mon sauveur, c'est un de ses effet KIss cool! c'est chouette ça non?!

et pour arranger le tout, je suis essoufflée comme une mémée sur le tour de France à vélo, alors bon d'accord je porte mes kilos en bandoulière, mais j'y suis habituée à eux depuis le temps! et s'il m'arrive d'être essoufflée en montant dans les étages à pieds, je n'ai quand même pas le sentiment de cracher mes poumons. Alors que depuis quelques jours, je me donne l'impression d'être une fumeuse de havane depuis le siècle dernier!

et ça! ben ça me gonfle!

bon à part ça, tout va bien, sauf que je choppe les virus et autres microbes qui passent joyeusement à coté de moi, ils se disent surement "chouette on peut faire la fête ici!" et du coup la gorge en feu, le nez en fontaine, la tête comme dans un scaphandre sur lequel on cogne... mais c'est pas grave, juste un autre effet Kiss COol de mon ami Glivec!

il commence à me ronger la patience lui! je veux bien lui être reconnaissante pour tout ce qu'il a fait pour moi, et qu'il continue à faire pour moi mais faudrait quand même pas qu'il me réduise à l'état de chkeugneugneu! ça va barder là! je le préviens gentiment! mais faudrait qu'il me laisse tranquille! non mais!

aller on respire, on se détend, on pense à la vie qui se fait belle pour moi et on attend que ça passe!

bisous

jeudi 11 décembre 2014

Jeudi 9 octobre 2014

marianne

Je vais bien. De moins en moins de fatigue, des effets secondaires qui s’estompent avec le temps, seul restent avec une régularité toute perturbatrice les blocages intestinaux qui semblent dus au Glivec.

Pour y remédier, il me faut prendre un autre médoc au goût de beurk aromatisé citron, pas jojo tous les jours mais bien confortable ailleurs...

Bon et puis j’ai expérimenté la baisse de l’immunité induite par le glivec. Je n’ai pas compris ce qui m’arrivait ! J’ai eu un début de mal de gorge, que j’ai soigné comme j’avais l’habitude de faire, quelques pastilles un foulard autour du coup et hop ! Et ben là rien à faire, pas de hop ! Une fièvre ininterrompue sur 3 jours, des courbatures partout, le sentiment que j’étais plus rien de solide sur cette terre... ??? Mais c’est quoi ce truc ???

Je suis donc allé voir un doc... à qui j’ai dit « je ne comprends rien » et lui il a regardé dans son gros bouquin Vidal, et il m’a dit, « c’est normal ! Baisse d’immunité » pas parlementaire, non juste de mes p’tits globules qui se battent pour moi, sans tricher ni rien. Bon... moi je ne reconnaissais pas le fonctionnement de mon corps, qui d’habitude se débrouille tout seul pour traiter une trachéite ! Pff ! J’ai jamais été voir un doc pour ça ! Ben là si !

Alors c’est comme ça, maintenant je vais devoir adapter ma façon de vivre et de me guérir avec Mister Glivec ! ok ok ok ! Lui me sauve la vie alors il prend des compensations sur les p’tits microbes qui trainent... c’est pas bien réglo réglo ça je trouve !

Un autre truc que j’ai appris récemment et qui m’a un peu retourné la tête pendant quelques jours, c’est que en fait, le GIST ça ne guérit jamais... non... il se tapi dans l’ombre, parfois pendant des années, mais tôt ou tard, il ressurgit...où il veut, quand il veut...

Ben moi ça m’a un peu décontenancé d’apprendre ça. D’une part parce que ce n’est pas mon oncologue qui me l’a dit, mais que je l’ai appris par des patients sur un forum spécialisé du Gist, et ceux qui en parlait en était à plusieurs récidives... bon j’en entend déjà me dire, oui mais bon, les autres c’est pas toi, c’est les autres et p’t être que pour eux c’est pas pareil que pour toi...etc...

Ok il y a un facteur de différence entre les autre et moi, c’est que je ne suis pas eux et eux ne sont pas moi... ça je le savais déjà... et depuis longtemps. Mais bon, le GIST c’est une saloperie, et ça on peut pas ne pas le dire. Le GIST c’est pour la plupart des doc un truc inconnu, où c’est moi qui doit expliquer ce que j’ai alors de là à ce qu’ils me disent comment ça va évoluer.... on y est encore dans mille ans. Non ce que je veux dire c’est que j’aurai quand même aimé qu’à l’IGR on me le dise clairement, que je m’y prépare psychologiquement. Que je me dise profite du moment présent et vaille que vaille.... remarquez que je me dis ça depuis longtemps déjà... oui mais non, mais bon d’accord, bon, mais j’aurai aimé le savoir quand même avant quoi.

Bon maintenant que je le sais, je fais quoi me direz-vous ? Ben rien... enfin si je vis à 100%, je profite de la vie, j’écoute les oiseaux chanter et j’apprécie, je mets ma tête dans le vent et j’hume l’air du temps, je prends plaisir à être moi, merci la sophro ! C’est toujours bon de le dire quand même. Je ne m’inquiète pas plus qu’avant de le savoir en fait, je me dis profite, on verra bien et puis je vais être surveillée de près tous les 6 mois, puis tous les ans... alors s’il repointe son nez dans ma maison je pense qu’on trouvera un moyen de l’en expulser manu militari, alors profitons de la vie et avançons !

Allez ! on respire, on est bien on se pose, on de dépose, on se repose... inspirez le calme et la sérénité, souffler et laissez pénétrer en vous ces sentiments apaisant... la vie est belle profitons-en !

Jeudi 9 octobre 2014

mardi 15 avril 2014

marianne

j'ai l'impression qu'une nouvelle vie s'offre à moi!

en fermant mon cabinet quand je suis tombée malade, j'avais eu l'impression de devoir renoncer à une part de moi même. parce que mon métier me correspond bien, parce que j'aime ce que je fais, je me sentais devenir inutile et passive, et cela ne me convenait pas du tout.

mon mari et moi, nous rêvions depuis plus de 10 ans d'un jour partir s'installer dans le sud. un rêve qui ne semblait pas pouvoir se réaliser car j'étais trop attachée à mon cabinet, et j'avais du mal à envisager de le quitter.

c'était sans compter sur ce foutu GIST!

ne trouvant pas de personne pour me remplacer, j'ai du renvoyer mes patients sur d'autres psy et fermer... la mort dans l'âme.

aujourd'hui, que je suis en voie de rémission, si je suis sérieuse avec le glivec, et que je le prend sans discontinuer encore 2 ans, il n'y aura pas de récidives.! et je suis sérieuse! alors je vois loin et j'avance!

donc le projet de partir dans le sud s'est remis sur le devant de la scène et j'ai commencé , début février à chercher un emploi salarié dans le sud. région Languedoc Roussillon et PACA... j'ai envoyé un certain nombre de demandes... qui n'ont pas abouties.

et puis , par curiosité, j'ai regardé les annonces de partage de cabinet dans des centres médicaux, toujours dans les 2 régions qui m'intéressaient... et j'ai fini par trouver 5 annonces fort plaisantes car elles étaient toutes autour de Aix en Provence! LA ville qui nous a tapée dans l’œil! donc on a programmé un voyage éclair, on a pris des rdv et on est allé visiter ces cabinets. ils étaient situés à Gardanne, la Roques d'Antheron, Eguilles, AIX en Provence et Aubagne.

j'ai éliminé très vite Gardanne (trop cher) et Eguilles (mal foutu) et gardé les 3 autres. puis j'ai fait ma petite enquête, en appelant les psy et les sophrologues pour tâter un peu le terrain. La Roques, le village est très beau mais un peu isolé des grand axes et des grandes villes, les gens semblent déjà bouder les psy qui existent aux alentour. Aix le cabinet et le doc étaient sympa, il y avait déjà une sophrologue sur place... pas évident du coup, de plus, Aix est une ville qui a un nombre de psychologue installé très important! trop! et beaucoup de sophrologues aussi! alors difficile de faire sa patientèle. . Aubagne, la ville ne nous a pas emballé, mais les conditions de travail semblent idéales, c'est un cabinet en SCM avec un psychiatre et une ostéopathe, dans un quartier où il y a déjà pas mal de cabinets médicaux, et le cabinet que je prend était occupé par un psychologue qui a déménagé. il semblerai qu'il travaillait bien, et en plus le psychiatre est débordé et voudrait se décharger sur la psychologue pour prendre en charge les nouveaux patients. il m'a dit qu'il souhaitait mettre mon tel sur son répondeur afin que les gens me contact dès maintenant pour prendre rdv en septembre. et aussi recontacter les médecins généralistes qui lui envoient des patients afin de les informer de ma prochaine venue! il y a aussi 2 pédiatre dans le même immeuble qui seraient susceptibles de m'envoyer aussi pas mal de patients...du coup, je me sens attendue, et je ne craint pas de tourner en rond au début!

alors c'est pourquoi, j'ai l'impression d'un nouveau départ dans la vie!

bon d'accord, il va falloir régler pas mal de chose avant le 1er septembre, trouver un logement, déménager, m'installer dans mon cabinet... mais je suis confiante!

voilà! la vita e bella!

mardi 15 avril 2014

mercredi 12 mars 2014

marianne

la santé s'améliore de mieux en mieux, j'ai toujours cette satanée ceinture de contention sur le ventre, dont les baleines, les vilaines me rentrent inopinément dans les cotes quand je m'assois, ou se barrent faire un tour ailleurs qu'autour de ma taille! pff! et pourtant la baleine d'hab c'est moi!

bon et puis il y a une crise hémororo, qui dure depuis des semaines et qui résiste comme si c'était le 18 juin tous les jours, alors que bon, je lui ai envoyé des bataillons de crème et de suppo, mais on dirait qu'elles veulent prendre le contrôle et moi je dis Stop! non mais oh! hein! faut pas déconner, en plus on est que au mois de mars! pff, quelle inculture!

bref, je ne dors pas super bien à cause des velléités guerrières de ces hémororo et j'en ai un peu ras le pompon!

si non, j'ai rdv lundi prochain pour mon scan et jeudi avec mon onco préféré de Gustave Roussy. je ne sais pas pourquoi, alors que je me sens en forme, mis à part la guerre qui se joue dans mon derrière, je me sens anxieuse à l'idée de ces rdv... est ce que je vais ressentir toujours cette même tension avant chaque rdv??? j'ai toujours des contacts avec d'autres malades grâce à un groupe sur FB, et je ne suis pas la seule avec ce rétrécissement de l'horizon à l'approche d'un rdv... et même quand aucun signe ne montre de rechute ou quoi que ce soit dans ce goût là!

alors je fait un peu de sophro, en particulier des respirations abdo, pour retrouver mon calme, et ma sérénité.

d'ailleurs j'ai trouvé sur FB une vidéo du bon docteur David Servan Schreiber, qui démontre la cohérence cardiaque (j'ai mis le lien si ça vous intéresse). c'est en fait une corrélation entre notre respiration ample, le rythme de nos battements cardiaques, et la baisse du stress. pour faire simple, il recommande un exercice d'une simplicité enfantine: sur 3 minutes, le temps de faire cuire un œuf coque, respirer amplement en comptant chaque inspiration, (on oublie pas d'expirer hein quand même sinon on risque le syndrome du ballon de baudruche!) si l'on est ok on arrive à environ 18 à 20 respirations complètes dans ce laps de temps. si il y en a plus, on s’entraîne et ça va venir doucement mais sûrement. si non, et si on a pas de sablier spécial oeuf coque, on peut simplement respirer 20 fois de façon ample et sereine, en se concentrant uniquement sur cet exercice... les douleurs (si on en a) s’atténuent, se transforment en s'éloignant de notre esprit, les angoisses deviennent plus silencieuses, moins sur le devant de la scène. bref, ça fait du bien! et c'est bien là l'essentiel.

voilà! les nouvelles sont globalement positives et le ciel bleu a une nette capacité à les rendre encore plus belles!

souriez la vita é bella!

Afficher plus d'articles

RSS Contact